En poursuivant votre navigation sur notre site sans modifier vos paramètres de navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visite et d’améliorer le service que nous vous offrons. 

OFAJ – Journée Découverte

Visite du Lycée Alain au Ministère de l’Ecologie

ministére Ecologie 1ministére Ecologie 2

Dans le cadre de la semaine franco-allemande, quarante élèves de section européenne ont été reçus avec leur professeur d’allemand, Madame Tillier et leur professeur de DNL histoire-géographie, Madame Vignal, au Ministère de l’ l’Ecologie, du développement durable, des transports et du logement Environnement, à quelques encablures du Lycée Alain…à la Défense.

L’idée était simple : faire comprendre aux élèves que la maîtrise de l’allemand est un atout dans le monde du travail en les informant par ailleurs sur les nombreux aspects de la coopération franco-allemande.
Nous avons été très bien accueillis dans la Tour Pascal par Monsieur Eyraud, responsable des projets de la zone Europe centrale et orientale, Madame Amélie Kreiss, responsable de la zone Europe du Nord, mesdames Ulrike Martin, Noemi Lafosse et Stéphanie Favre, chargées de mission pour la coopération scientifique, la coordination environnementale et le financement des projets environnementaux.

Voici un petit panel des réactions de nos élèves après la visite…

« Nous avons été accueillis par le responsable de la zone Europe centrale et orientale du Ministère. Celui-ci nous a dans un premier temps présenté le Ministère ainsi que les différentes missions dont il est chargé puis a laissé la parole à quatre intervenantes. Chacune, tour à tour, nous ont présenté les relations franco-allemandes sous différents angles. Nous avons pu découvrir les différents projets que coréalisent les deux pays comme Airbus ou bien comme la mise en place de réseaux ferroviaires praticables aussi bien par les trains allemands que les trains français. Les intervenantes nous ont également fait part de leur cursus universitaire, ce qui a permis de mettre en avant les programmes universitaires ainsi que les partenariats entre les grandes écoles françaises et allemandes. Puis elles ont évoqué les différentes professions qui peuvent être exercées au niveau des relations franco-allemandes. » (Adrien R.)

« L’allemand est la langue la plus parlée dans l’UE et il est maintenant indispensable de la maîtriser en plus de l’anglais ! » (Alice G.)

„Ich war sehr überrascht, weil ich nicht dachte, dass Deutschland und Frankreich so viel zusammen machen. Die beiden Länder arbeiten zum Beispiel an neuen Projekten, wie dem Bau einer neuen Strecke zwischen Paris und Strasburg !“ (Laetitia G.)

« Durant cette sortie, j’ai été surpris d’apprendre que les liens franco-allemands étaient aussi forts et aussi variés au sein de ce Ministère. On ne se doute pas assez au lycée de l’importance des langues ! » (Thomas B.)

„Ich war sehr erstaunt! Erst mal, weil die Beauftragten sehr jung waren, dann weil ich nicht wusste, dass so viele Menschen in diesem Ministerium arbeiten, schließlich weil die Kontakte zwischen Frankreich und Deutschland so regelmäßig sind.“ (Arnaud S.)

« Cette sortie au Ministère de l’écologie, du développement durable, des Transports et du Logement à l’occasion de la journée franco-allemande du mardi 25 janvier 2011 a rendu plus précises les idées que je me faisais de l’utilité des stages à l’étranger ainsi que leurs débouchés. De plus, le partenariat économique franco-allemand nous a été rappelé et détaillé. La France et l’Allemagne sont en effet les plus grands partenaires d’Europe à coopérer, d’où l’utilité toute particulière de maîtriser la langue de Goethe, qui est un véritable atout dans le monde du travail. Les méthodes de travail des Allemands, qui sont différentes de celles des Français, nous été présentées avec leurs atouts et leurs défauts, ce qui nous apporte un regard nouveau sur les conceptions différentes du travail dans des pays voisins. » (Sébastien M.)

« Nous avons donc beaucoup appris des relations économiques, sociales, culturelles et écologiques entre ces deux pays (par exemple les relations dans le domaine ferroviaire entre la France et l’Allemagne : ICE, SNCF- Deutsche Bahn, TGV, LGV, …). De plus, chaque intervenant a détaillé son cursus : Sciences Politiques, Faculté de droit internationalde Nanterre…) La plupart ont passé une année en Allemagne. » (Augustin C.)

« En tant que véritables bilingues, deux d’entre eux nous ont même fait leurs discours dans un allemand parfait, dans le but de nous montrer le fruit d’une année d’étude à l’étranger, en l’occurrence en Allemagne. L’allemand est une langue qui bien que critiquée et caricaturée, reste d’une part la plus parlée en Europe, et d’autre part, tout à fait compréhensible, et cela même dans un domaine qui, que ce soit en français ou en allemand, nous était inconnu avant cette visite. »

« D’un point de vue personnel, cette sortie scolaire m’a conforté dans l’idée d’aller faire des études à l’étranger et de continuer à parler l’allemand ! » (Augustin C.)

« Cette sortie au ministère de l'environnement s'est révélée plutôt constructive. Il était prévu dès le départ qu'elle ne soit qu'un enchainement de discours plus ou moins ennuyeux à propos de la collaboration franco-allemande, cependant, elle ne fut pas inutile. Pour moi, la collaboration franco-allemande sur l'environnement consistait surtout en l'échange de déchets nucléaires...Mais la vérité telle que l'on nous l'a présentée mardi est tout autre. La collaboration franco-allemande se fait en fait sur de nombreux projets de développement durable tel que l'éolien ou les transports modernes comme le TGV. De plus, cette collaboration ne concerne étonnamment pas que les domaines classiques de l'environnement comme les énergies renouvelables ou la biodiversité, mais aussi le domaine des logements ou des transports durables, des revêtements de route, du nombre de décibels tolérable. » (Amaury D.)

« Il y a beaucoup de métiers nouveaux dans le domaine de l’environnement ! C’est un secteur qui crée des emplois. En conclusion cela nous montre l’importance de continuer l’allemand dans nos études supérieures et de maintenir le bon fonctionnement de ces échanges. » (Juliette L.)

« En définitive, cet après-midi fut très riche en informations et a permis de nous éclairer davantage sur les multiples partenariats et les multiples débouchés existant dans le domaine franco-allemand. Les rapports économiques entre les deux Etats ont été bien mis en lumière ! »
(Adrien R.)

Merci aux élèves qui ont rédigé ces comptes-rendus !

Mme Tillier, professeur d’allemand